Les chemins de vie en Numérologie

En numérologie, le chemin de vie fait référence à une donnée fondamentale et immuable, fixe et définitive. Le calcul numérologique du chemin de vie est réalisé par le total « réduit » de la date de naissance (jour, mois, année), compris entre 1 et 9, en dehors des numéros dits « maîtres » que sont le 11, le 22 et le 33. Pour les numérologues, le chemin de vie est notre voie de destinée. Il recense les potentialités et les opportunités de la vie de son détenteur.

Chemin de vie 1

Prise de risque, sens des responsabilités et besoin existentiel de s’élever. C’est le portrait de ceux qui poursuivent le chemin de vie numéro un. Pour eux, tout obstacle est par définition franchissable. Le numéro 1 s’individualise par l’action et mobilise sa détermination pour atteindre son objectif de vie. L’abandon et la renonciation ne font pas partie de son modus operandi, mais son surplus d’énergie peut lui jouer des tours lorsqu’il n’est pas suffisamment exploité. Frustré, il est la proie idéale de la dépression, des idées noires et des troubles de l’humeur. Le chemin de vie 1 implique la différence et l’unicité : assumé, il mène vers le succès. Non-assumé, il engendre des manifestations physiques ou psychologiques handicapantes.

Chemin de vie 2

Le chemin de vie 2 est celui de la médiation, du travail d’équipe, du compromis et du consensus. Le 2 est empathique et perçoit le meilleur en chacun. C’est donc un excellent ami et un confident sincère. Bien que sa destinée soit globalement un long fleuve tranquille, le 2 peut accuser les contretemps de son hypersensibilité, de sa timidité ou encore de sa réticence à exprimer ses idées en public. Il évitera systématiquement la confrontation de peur d’être blessé ou contrarié, ce qui le pousse à faire profil bas. Cette attitude peut se traduire par un inconfort social qui peut très vite devenir un obstacle à son évolution personnelle et professionnelle.

Chemin de vie 3

Le 3 est sans doute le numéro que l’on retrouve le plus dans la superstition, le folklore et la religion. Le chemin de vie 3 est celui de l’optimisme, de la pensée positive et de l’extraversion. Pour le 3, tout finira par s’arranger, quoi qu’il arrive. Sa soif de dépaysement et son appétit pour les virées exotiques l’éloignent des responsabilités, parfois même de la réalité. Pour le 3, l’art est bien plus qu’un passe-temps, c’est un mode de vie. Ce chemin de vie est aussi celui des défis, mais le numéro 3 tend à les éviter quitte à ne pas réaliser son objectif de vie. Loyal et serviable, le 3 est aussi excentrique et naïf. Il croit sincèrement au pouvoir de la conscience universelle dans la réalisation de la paix dans le monde. Le 3 fera un excellent bénévole.

Chemin de vie 4

Solide comme un roc, droit comme un « i », le numéro 4 n’aime pas l’imprévu. La planification est une condition sine qua non à son bonheur. Il passera une partie de son existence à dresser les contours de sa zone de confort pour ne plus jamais en sortir, du moins volontairement. Parfois perçu comme trop sérieux, trop ennuyeux et trop sédentaire, celui qui poursuit le chemin de vie 4 n’est pas du genre à fanfaronner lorsqu’il rencontre le succès.

Chemin de vie 5

Le chiffre 5 est empreint d’un symbolisme fort dans l’islam, le bouddhisme et les anciens écrits grecs. C’est le chemin de vie de l’action et de l’aventure. Le numéro 5 est une vraie dynamo qui n’arrête pas. Il va de l’avant et fait en sorte que sa vie s’éloigne de la routine, quitte à provoquer le changement sans aucune raison. C’est d’ailleurs sa principale faiblesse : il n’admet aucune frontière et conçoit l’arrêt comme un échec inacceptable. L’exploration et la soif d’apprentissage sont les seules constantes de ses « transformations » successives. De nature insatiable, celui qui poursuit le chemin de vie 5 devient exaspéré et frustré lorsqu’il n’arrive pas à satisfaire sa passion pour l’aventure.

Chemin de vie 6

Gaïa, la déesse mère et l’ultime nourrice, représente toute la splendeur du chemin de vie 6. Ce dernier symbolise la maison, le foyer, la communauté et la compassion pour l’humain. Le 6 brille par un esprit chevaleresque rare et une bienveillance à toute épreuve qu’il mobilise pour porter secours à ceux qui en ont besoin. Porté sur le partage, il vise par cette démarche sincère à s’élever spirituellement. Si ses efforts sont largement salués par son entourage, ils sont parfois perçus comme un élan sadique qui se nourrit du malheur des autres. Son défi sera de ne pas s’oublier dans les autres.

Chemin de vie 7

Le chemin de vie 7 est celui d’un perfectionniste solitaire qui prend conscience de son plein potentiel après un choc sentimental intense. Casanier et émotionnellement passif, il assume sa solitude et ne se soucie que peu du fait de socialiser. Il ne multiplie pas les rencontres et n’a pas besoin d’un cercle social conséquent. Philosophe, mystique, peu bavard, le 7 a un appétit pour la métaphysique et les questions existentielles qui le fascinent. La numérologie attribue au chemin de vie numéro 7 une destinée favorable et une chance supérieure à la moyenne du fait de la capacité du 7 à faire des choix rationnels appuyés par des données objectives.

Chemin de vie 8

C’est le chemin de vie des mordus du travail. Pour atteindre la légitimité professionnelle qui catalysera sa carrière, le 8 devra prendre son mal en patience pendant plus de 10 ans. Il collectionnera les trophées et gagnera le respect de ses pairs, parfois au détriment d’une vie sociale compliquée. Les vibrations victorieuses du 8 ne sont pas spécialement liées à l’argent, mais plutôt au pouvoir. Le chemin de vie 8 ne peut s’accomplir sans un partenaire attentionné et compréhensif. Le 8 n’accepte pas les reproches qu’on lui fait à propos de son engagement professionnel.

Chemin de vie 9

Le chemin de vie 9 est celui des voyages intérieurs, de la sensibilité artistique et de la créativité. Le 9 nourrit une passion sans limite pour tout ce qui ne lui est pas familier. S’il en trouve les moyens, il parcourra le monde pour le loisir, pour faire des affaires, pour une cause humanitaire, etc. Les 9 sont de très bon conseil du fait de l’expérience dans la vie et des kilomètres qu’ils parcourent, à la fois sur le plan géographique et spirituel.

Chemin de vie 11

On dit souvent que le chemin de vie 11 est celui du sismographe humain. Le 11 est guidé par une voie intérieure quasi-mystique qui lui permet de capter les petites vibrations puis de les interpréter. Les murs ne parlent pas, mais le 11 les entend ! Idéaliste mais pragmatique, ambitieux mais réaliste, le 11 est doté d’un énorme potentiel personnel du fait de son maître nombre. Ses ambitions sont élevées, ce qui le rend particulièrement exposé aux déceptions et aux crises existentielles. Le chemin de vie numéro 11 est sensiblement plus compliqué pour ceux dont le 1 et le 2 sont des chiffres manquants.

Chemin de vie 22

Le maître nombre 22 est nourri par l’appétit créateur. Il est attiré par tout ce qui commence par une feuille blanche à remplir. Il donne vie à ce qui n’était que néant. Le chemin de vie 22 se passe principalement au travail. L’intelligence pratique et le sens de l’observation sont les meilleurs alliés du 22. Il analyse les situations et perçoit des éléments de réponse avant les autres, ce qui lui confère une bonne longueur d’avance. Le 22 est un travailleur invétéré qui réclame des responsabilités. Ses résultats, cumulés sur plusieurs années d’efforts acharnés, plaident pour sa renommée.

Chemin de vie 33

Comme le 11 et le 22, le 33 est un maître nombre qui apporte à son détenteur chance et succès. Le 33 est tiraillé et mis sous-pression par deux grandes forces qu’il estime contradictoires : ses ambitions élevées et son empathie pour les infortunés. Son potentiel élevé peut être contrebalancé par sa sensibilité aux maux et aux injustices de ce monde. Le chemin de vie 33 est favorable à la sagesse et à la maturité. Le 33 sera mis au défi pendant toute sa vie et commencera à engranger du succès dès lors qu’il deviendra attentif et réceptif aux leçons de la vie. Le 33 gagnerait à multiplier les exercices de méditation et de relaxation pour réussir.

Calcul du chemin de vie

Le mode de calcul du chemin de vie dépend du système de numérologie considéré, le plus utilisé étant le pythagoricien. Le calcul du chemin de vie, conformément à ce système, repose uniquement sur la date de naissance de la personne. Il suffit d’additionner le jour, le mois et l’année en prenant toutefois soin de respecter certaines règles de base :

  • Chaque élément de la date de naissance devra être calculé séparément avant d’être additionné aux autres ;
  • Si l’une des trois sommes aboutit à un numéro maître (11, 22 ou 33), elle doit rester intacte : le 11 ne devient pas 2, le 22 ne devient pas 4 et le 33 ne devient pas 6 ;
  • Il suffit à la fin de sommer les trois résultats pour trouver le chemin de vie.