Quelle est la signification de votre prénom ?

« Quelle est la signification de mon prénom » ? On s’est tous posés cette question au moins une fois dans notre vie. Il faut dire que le prénom est un concentré identitaire particulièrement fascinant. Il renferme à lui seul de nombreuses facettes de votre personnalité, de votre tempérament, de vos aspirations mais aussi et surtout de votre destinée. Dans l’absolu, un prénom, quel qu’il soit, comporte une signification linguistique propre, un background historique représenté par les personnes célèbres qui l’ont déjà porté, puis une aura spéciale qui le démarque du reste des prénoms. Parallèlement à ces éléments relativement objectifs, le prénom revêt également une signification divinatoire, quasiment mystique. Grâce à la numérologie, un horoscope personnalisé pour chaque prénom peut être réalisé avec des prévisions, des mises en garde et des conseils sur la compatibilité amoureuse, l’argent, la santé et la carrière.

L'énergie en votre nom

La puissance du prénom et son influence sur la destinée de chacun d’entre ont été immortalisés dans la littérature. La prose et la poésie en ont fait une muse de premier choix depuis la nuit des temps. Avant d’être un moyen pratique de distinguer les personnes, le prénom est d’abord une notion abstraite, philosophique, qui détient une part de votre identité. Que signifie votre nom et comment influence-t-il votre personnalité ? En définitive, un prénom est un regroupement de lettres de l’alphabet plus ou moins nombreuses et peut-être aussi d’autre symboles (apostrophes, accents), qui désignent donc nommément une personne, un animal ou un objet. Les lettres sont placées dans une séquence définie avec un ordre prédéfini, un son particulier et une prononciation précise. Le prénom est défini comme un « nom personnel qui précède le patronyme ou le nom de famille ». Dans certaines cultures, le prénom est tout simplement inexistant. Il est souvent remplacé par un ou plusieurs « postnoms ».

Aperçu historique du prénom

Dans les petits groupes humains, une appellation unique suffit dans la mesure où un seul terme suffira à désigner nommément et exclusivement un seul membre de la communauté. Les noms de famille, patronymes, surnoms et autres postnoms qui viennent compléter le prénom ne sont apparus qu’avec la hausse de la démographie et le décloisonnement des frontières. En effet, il n’est plus possible de différencier les individus par une seule appellation. En France, les premières traces des prénoms complémentaires aux noms datent du 12e siècle. Ils reprenaient dans l’écrasante majorité des cas les prénoms des saints du jour de naissance de la personne. Le prénom peut également faire référence à une origine géographique, résidentielle, de filiation, de parentalité, de métier, d’une singularité physique à la naissance, d’un évènement concomitant à la naissance, etc. Les linguistes estiment que les premiers « vrais » prénoms sont apparus au 15e siècle. Avant, on parlait plutôt de « noms de personnes ».

Aujourd’hui, l’attribution des prénoms en Occident donne lieu à des phénomènes de mode plutôt intéressants à analyser. Après la vague des prénoms américains qui ont fait rage dans l’Hexagone dans les décennies 1970 et 1980 sous l’influence des séries télévisées américaines, on observe depuis le début des années 2000 un retour aux sources avec la renaissance des prénoms des grands-parents et des prénoms courts en une ou deux syllabes comme Léa, Théo, Jules, Hugo, etc. Dans certains pays africains et asiatiques, le prénom fait référence à l’ordre de naissance. Ce fut également le cas en Europe par le passé. Ainsi, Quentin signifie littéralement « Cinquième », Sixte « Sixième », Septime « Septième » et Octave « Huitième ». En langue Pulaar, le prénom Samba, très utilisé en Afrique de l’ouest, signifie « second fils ». Dans certains pays d’Asie, notamment en Corée du Sud, les nouveau-nés peuvent se voir attribuer un « prénom de lait » à la naissance qui sera changé vers l’âge de 6 ou 7 ans, soit à l’occasion de l’entrée à l’école. Un troisième prénom pourra même faire son apparition plus tard, typiquement lors du mariage. Il sera gardé à vie. Au Rwanda et dans certaines régions de la Tanzanie, les enfants sont simplement appelés « garçon » ou « fille » dans un premier temps. On attend en effet de les voir grandir pour leur attribuer le prénom qui leur sied le plus. En France, on estime que 20 000 prénoms sont aujourd’hui en circulation.

Le prénom dans la numérologie pythagoricienne

Dans la numérologie et dans l’étymologie populaire, le prénom revêt une signification spirituelle. Il peut, après une analyse détaillée qui puise également dans d’autres composantes numérologiques comme la date de naissance, le chemin de vie et l’année personnelle, renseigner sur la personnalité affective de l’individu. En réalité, une explication rationnelle existe pour expliquer cet attribut de la numérologie. Nous sommes tous, à des degrés différents, impactés par la consonance de notre prénom, par sa rareté relative, par les personnes célèbres qui le portent, etc. Alors qu’elle se forme, notre personnalité est influencée par notre environnement mais aussi par les différentes briques qui composent notre identité. Et le prénom en fait partie. La numérologie des prénoms s’intéresse aux vibrations produites par les numéros qui correspondent à chaque lettre du prénom. Dans sa forme pythagoricienne, la numérologie attribue en effet un nombre à chaque lettre. Chaque position du prénom confère à la lettre qui l’occupe une puissance particulière. On parle donc de :

  • Pierre angulaire ou Cornerstone : c’est la première lettre du prénom. Elle renseigne sur la personnalité de l’individu d’une manière globale ;
  • L’apogée, la pierre finale ou la Capstone : c’est la dernière lettre du prénom. Elle renseigne sur la capacité de l’individu à mener ses projets à terme dans les meilleures conditions ;
  • La première voyelle : elle livre des détails plus intimes sur la personnalité de l’individu en question.

La signification du prénom en fonction de sa première lettre

La numérologie attribue à chaque lettre une signification particulière. Un prénom qui commence par la lettre « A » va par exemple conférer à son détenteur une ouverture d’esprit, un charisme affirmé et une grande réceptivité aux idées des autres. Un prénom qui commence par le « B » confèrera à son détenteur une tendance à l’introversion et à l’hypersensibilité. Le « C » est la lettre de l’audace, de la chance, de la franchise et l’honnêteté. Le « D » est celle du pragmatisme et de l’esprit cartésien. Le « E » qui ouvre un prénom va apporter la pureté des sentiments amoureux, la dévotion et la passion. Le « R » est la lettre de l’intensité. Ceux dont le prénom commence par cette lettre ont tendance à amplifier, voire à exagérer leurs sentiments et leurs ressentis. La lettre « T » est celle de l’ambition et de la pudeur.
Vous aussi, découvrez les significations historique, géographique, linguistique et numérologie de votre prénom !